Les aliments dits “dangereux” : le sont-ils vraiment ?

0
146
Ail-Oeuf-aliments-dangeureux

Il n’est pas rare de voir sur internet les nombreuses listes d’aliments déconseillés pour les chiens. Cependant sachez que certains des produits dont parlent ces sites, sont en fait très bons pour la santé de nos loulous. Attention, je ne dis pas que tous les aliments sont sans danger, mais certains n’ont rien à faire sur ces listes.

Les aliments dit “dangereux” que j’utilise

 

Vous le savez déjà : Maestro est au RawFeeding (BARF) et mange de la viande crue, des os charnus, du poisson, des abats et il n’a jamais eu de problème. À la maison, nos chiens sont à 90% vermifugés naturellement, avec de l’huile de coco, des graines de courge et de l’ail en poudre. Oui, oui, l’ail si dangereux… pour nos animaux. Voici donc la liste des aliments dit “dangereux” que je donne.

 

L’ail

 

Pouvons-nous dire que l’ail est dangereux pour nos boules de poils ? Oui et non. Le N-propyldisulfide est contenue dans les aliments tels que l’oignon ou l’ail. Un composant qui peut devenir réellement dangereux lorsque l’animal en ingurgite à forte dose et régulièrement, puisque celui-ci attaque les globules rouges dans le sang.

D’après une étude menée par l’Institut de pharmacologie et de toxicologie vétérinaire en 2006, l’ail deviendrait toxique pour l’animal à partir de 5 grammes par kilo. Par exemple, Maestro qui fait 25kg, devrait manger 125g d’ail par jour ( 0,005 x 25 = 0,125kg). A savoir, qu’une gousse d’ail pèse en moyenne 3 grammes, Maestro devrait donc manger quotidiennement, entre 41 et 42 gousses d’ail, pour qu’il existe un risque pour sa santé (125/3=41,66666666).

 

Cependant, l’ail est connu depuis des années comme plante médicinale, je vais donc vous montrer quels en sont les bienfaits et comment en donner à son animal sans que cela soit dangereux pour sa santé.

 

Les bienfaits de l’ail sont les suivants :

  • Il renforce le système immunitaire.
  • Il élimine les toxines.
  • Il peut être utilisé comme antiparasitaire (vermifuge naturel).
  • Il peut renforcer le système cardiovasculaire.  

 

En ce qui concerne les dosages, je vous conseille d’aller faire un petit tour sur ce site spécialisé dans les vermifuges naturels, vous y trouverez des doses à respecter pour votre animal ainsi que tous les autres aliments que vous pouvez utiliser comme vermifuge naturel.  

 

Il n’est pas obligatoire, de donner ces aliments dans la gamelle, ils peuvent également être introduits dans des friandises maison. Chez nous, nous avons décidé de mettre une cuillère à café d’ail en poudre quotidiennement dans la gamelle des loulous. Associé à des graines de courges et de l’huile de coco, nous ne donnons plus de vermifuges industriels. Et voulez-vous savoir ? Voilà 1 an que nous utilisons cette méthode saine et respectueuse de l’animal et nous n’avons jamais trouvé de parasites sur nos chiens que ce soit, des puces, des vers, des tiques, etc.

 

Attention, cet article n’est pas fait pour parler de vermifuges naturels! Si vous voulez vous lancer au naturel, il y a plusieurs éléments à ne pas négliger concernant nos boules de poils. Cela nécessite d’étudier le sujet et de le maîtriser avant de se lancer. On parle ici de leur santé et des risques qui s’en suivent. Le lien ci-dessus devrait vous aider à y voir plus clair. C’est celui que nous utilisons comme référence.

 

Il existe des animaux qui ne vont pas tolérer ces denrées. Cela ne veut pas dire que c’est l’aliment qui est mauvais, mais plutôt que l’animal est sensible à cet aliment (c’est comme les humains, les intolérances existent chez nos amis à quatre pattes!). J’insiste vraiment sur ce point : il faut donner de très petites quantités, régulièrement, pour avoir des effets positifs sur le long terme.

 

L’ail ne se donne pas n’importe comment. Outre les quantités liées à la morphologie de l’animal, il faut prendre en considération son âge. Chez un chiot, la fabrication des globules rouges ne débute pas avant 6 à 8 semaines. Il est préconisé, selon plusieurs experts, de donner de l’ail à la fin de ses 12 semaines. Pour les femelles allaitantes, il faut être prudent. Les chiots pourraient refuser le lait, et ne plus téter, que ce soit pour une histoire de goût, ou tout simplement, car le corps n’est pas encore prêt à accueillir l’ail.

 

Les oeufs

 

Les oeufs, tout comme l’ail, font l’objet de multiples débats dans le monde l’alimentation canine. En effet, le blanc d’oeuf contient une protéine pouvant être à l’origine de carences dans l’organisme de nos boules de poils. Cette protéine s’appelle l’Avidine. Mais soyons réalistes, comme tous les aliments, c’est suite à une consommation excessive de blanc d’oeuf qu’il y ait un risque pour l’animal : il en faudrait des litres.

Il est donc dommage de se priver d’une source de protéine équilibrée et riche en fer !  De plus, l’oeuf concentre d’autres bienfaits et nutriments. Nous trouvons dans celui-ci, des acides aminés essentiels, des vitamines et des minéraux, qui sont éléments nutritifs indispensables à son bon développement.

 

Donner un oeuf une à deux fois par semaine à son chien en fonction de la taille permet :

 

  • de limiter les risques de maladies cardiovasculaires,
  • d’entretenir durablement la peaux, le pelage et les griffes de l’animal,
  • de prévenir de la cataracte et permet une bonne acuité visuelle.

 

Suite à mes recherches sur le sujet, j’ai décidé de continuer de donner l’oeuf entier (jaune et blanc) ainsi que la coquille à mes chiens. Elle est aussi, une source de vitamines. Nos loulous adorent croquer dans la coquille et n’en laissent jamais une miette.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Rédiger votre commentaire
Entrer votre nom